samedi 24 octobre 2020

Mon gilet tricoté que j'ai mis un an à finir

Bon bon, j'aimerais vous rassurer, cela ne m'a pas mis une année entière à le faire, mais un an pour avoir le produit fini. Je l'avais commencé au mois d'août 2019 et je l'ai fini exactement un an plus tard, avec une belle pause entre comme octobre et juin où je m'étais concentrée sur d'autres choses.


C'est après avoir fini le dos (la première pièce) que je me suis rendue compte que je ne faisais pas mes jetés comme il faut pour les mailles d'espace (je les faisais comme au crochet, alors qu'en fait il faut les faire de devant à derrière). Mais ça n'affecte que le côté que j'ai décidé qui serait l'envers, alors c'est pas bien grave (et vu que ça m'avait déjà pris fort fort longtemps, j'avais pas du tout envie de recommencer).

J'ai aussi fait des écarts par rapport au modèle, mais après, c'est mon gilet, je fais ce que je veux (les manches étaient tellement larges à l'origine...)

La seule chose que j'aimerais bien faire, c'est rajouter des boutons, mais je ne sais pas si c'est possible de créer le trou pour faire passer le bouton. Je viendrai bien avec une idée créative à un moment (soit des attaches externes, soit des pressions? On verra).

Le modèle est de Phildar, le fil aussi. Il vient du catalogue 168 "Envie de printemps". Il n'est plus sur leur site alors je vous mets le lien Ravelry.

Je vous montre quand même le gilet porté. Ce ne sont pas les photos les plus flatteuses, mais n'étant pas mannequin instagram, faudra s'en contenter. ;)










dimanche 11 octobre 2020

11 ans de blog (et quelques mois) et une pandémie

Je me suis rendue compte ce matin que mon blog a eu 11 ans en juin. Par nostalgie, je relisais mes premiers articles et je me disais "je parlais donc ben beaucoup à l'époque" (avec ma touche de formulation de phrase québécoise, qui sera présente aléatoirement dans cet article).

Je me rends compte aussi que je lisais énormément à ce moment-là, et plus vraiment maintenant (j'ai lu une dizaine de tomes du Disquemonde l'an dernier, mais là je suis toujours dans le même tome -le 11e paru- depuis avant la pandémie). Donc au petit déjeuner, je discute avec l'Homme de ce qui a changé (outre notre déménagement sur un nouveau continent il y a 8 ans et 11 mois). Petite anecdote, en 2009 je disais dans un de mes postes que son idéal de vie serait en pays froid, et c'est drôle que deux ans plus tard on partait au Canada. Sauf que personne ne nous avait prévenus que l'été est tropical ici, pas une seule fois!

Revenons à notre petit déjeuner (composés de céréales, on en mange à tous les matins). Je lui dis, que je cite Twitter plusieurs fois dans mes postes, mais jamais Facebook. Probablement qu'on l'utilisait moins au début. Est-ce que c'est tout ce temps perdu sur le net qui me laissait l'occasion de raconter ma vie à chaque semaine et de lire un livre en deux jours ? Était-ce nos horaires de travail décalés, comme je revenais à la maison vers 16h et lui plus tard, qui me laissait alors du temps pour moi ? Probablement un peu des deux, mais en fait, ce qui a fortement changé, c'est après notre arrivée au Canada, lorsque nous nous sommes abonnés à Netflix. Beaucoup plus de crochet devant des séries diverses et beaucoup moins de temps pour de la lecture.

Pour le moment, je me suis relancée dans les Buffy (sur Amazon Prime). C'est ma zone de confort. Et puis ma dernière ré-écoute de la série en entier date de 2012, je crois. Et j'ai un gros projet de crochet à finir de façon pressante. Mais ça fait que je commence à regarder tôt des séries (comme vers 19h-19h30). 
Je me dis qu'il faut que je me mette un objectif: en attendant que l'Homme finisse de travailler le soir et qu'on regarde quelque chose à deux, je devrais lire un peu. Ou alors lire au moment de me coucher. 
On verra ce que ça donnera (et ça devra tout de même attendre la fin de mon projet pressant *teasing*).

Tant qu'à être là à raconter ma vie aujourd'hui, je devrais vous parler des derniers mois. Ça me servira peut-être dans 60 ans quand mes arrières-petits-neveux me demanderont c'était comment la pandémie de 2020 au Québec.
Tout commence en mars pour nous. Nous revenions de notre chalet d'hiver passé à Waterbury, qui est un village aux États-Unis juste au sud de la frontière canadienne, vraiment pas loin de Montréal. D'ailleurs je n'ai jamais écrit d'article dessus, je le ferai peut-être à un moment™.
En retournant au travail la semaine qui suis (celle du 9 mars), les annonces gouvernementales commencent à tomber. Par rapport à la décision gouvernementale, nous (mes amis et moi) ne devions pas nous mettre en quarantaine car nous avions passé la frontière la veille de la date choisie par le gouvernement. Par contre, ma job a décidé que comme je revenais de l'étranger (à 1h de Montréal...), eux me demandait de faire du télétravail. Ça donne que le mercredi, je prends toutes mes affaires du boulot pour pouvoir travailler de la maison "pour 15 jours"(lol).
Le lendemain un à un, tous nos autres amis avec qui nous étions au chalet subissent les mêmes directives, jusqu'au vendredi où l'Homme aussi se fait dire de ne pas revenir le lundi qui suivra. Mais à ce moment-là, tous les employés de bureau du Québec sont envoyés en télétravail "pour quelques semaines le temps que ça passe" (lol à nouveau).
Après cela, les journées sont devenues étranges. Animal Crossing New Horizons est sorti, et est devenu mon endroit de relaxation. Ma petite routine commence alors: je me lève plus ou moins à la même heure qu'avant, mais la demi-heure le matin que j'aurais passée à me rendre au boulot (pendant laquelle j'aurais lu), devient une demi-heure d'ACNH. C'est toujours le cas 7 mois plus tard.

Nous sommes restés pas mal confinés jusqu'en juin, quand les commerces ont pu rouvrir. Avant cela, nous faisions très peu de sorties. J'avais commencé un peu de jardinage par contre, mais je n'ai pu acheter aucune fleur cette année, j'ai tout fait pousser depuis les graines qu'il me restait.

Nous avons fait une sortie avec nos amis dans notre bar préféré dès que les bars ont pu rouvrir. Nous savions que ce serait probablement la seule fois où les conditions seraient favorables, et en effet, cela l'a été. Dans les deux semaines qui suit, il y a eu des explosions de cas à cause des bars.
Nous avons vu encore nos amis une fois après cela dans un parc, puis parfois un ou deux sont venus sur notre terrasse (pas le droit d'aller à l'intérieur à l'époque) en gardant (plus ou moins selon le nombre de bières dans le coco) les deux mètres de distance . Heureusement qu'on a eu du beau temps!

En août, nous avons pu organiser notre chalet, nous étions tout juste 10 (le nombre maximal autorisé pour les rassemblements). Nous avons tous essayé de faire une quarantaine avant d'y aller pour être certains que nos seules vacances ne soient pas gâchées. Cela a fait un bien fou de changer de décor. Faudrait aussi que je dédie un article à cette occasion-là.

Depuis lors, avec la rentrée de septembre, les cas ont commencé à remonter. Les mesures se sont durcies. De 10 personnes, on est passé à 6. Dès le 1er octobre, un nouveau confinement de 28 jours a été mis en place. C'est beaucoup plus difficile car nous ne pouvons plus voir personne. Demain, c'est l'Action de Grâce, on aurait dû faire un repas tous ensemble avec nos amis.
Je ne peux pas trop me plaindre parce que nous avons tout le nécessaire, nous ne manquons de rien si ce n'est d'interactions sociales. L'Homme et moi nous nous entendons toujours aussi bien et notre chat est ravi que nous passions nos journées avec lui. Nous parlons à nos amis via Jitsi tous les vendredis soirs où nous faisons un 5à7 virtuel.

La réalité à présent c'est que mon travail sera probablement en télétravail pour toujours, et qu'on sera certainement à l'intérieur pour un bout de temps. On avait prévu un chalet d'automne fin novembre, mais cela m'étonnerait qu'on puisse y aller (on peut annuler jusqu'à semaine avant! Gardons espoir...) J'ai aussi un peu d'espoir pour nouvel an, nous verrons bien d'ici-là (Noël on le fête juste à deux de toute façon).

Sur ce, je trouve que je me suis pas mal rattrapée dans le racontage de ma vie comme au début de ce blog dont j'étais un peu nostalgique! Soyez bien prudents et prenez soins de vous!



samedi 10 octobre 2020

Campfire cardigan - gilet coin du feu

 Dans les dernières années, j'ai crocheté plusieurs gilets (pour moi-même :D ) que je ne vous avais pas montrés (un oubli, sûrement, j'étais persuadée de l'avoir fait...). Pour vous donner une idée, j'avais pris les photos ci-dessous en août 2018, et je devais avoir fini le gilet plusieurs mois avant cela.

Celui-ci est un modèle super facile composé de deux hexagones, façon granny square. On plie chacun des deux hexagones en L, puis on les attache ensemble dans le dos, ensuite on coud les épaules, le reste du L faisant office de manche. Puis on ajoute des rangs en dessous et pour prolonger la longueur des manches (au besoin).

Le modèle, gratuit, vient de Make and Do Crew. J'avais réalisé le mien en Mandala de Lion Brand, en couleur Pixie. Les pelotes ont des transitions de couleur aléatoires, mais j'avais tenté de le faire plus ou moins symétrique.

Voici le devant


Et le dos


Comme je l'ai fait en acrylique pur, il n'est pas vraiment chaud, mais il fait la job comme gilet d'intérieur et il est tout de même agréable à porter car il est léger.

mardi 22 septembre 2020

Le pouf crocheté par mon amie

Ok! Aujourd'hui, ce n'est pas un objet fait par moi, mais j'avais envie de vous le montrer parce que je suis fière de  mon amie A.!
J'avais posté il y a un mois le gilet que j'ai défait. Comme je l'avais dit, j'avais refilé (ahah le jeu de mot!) la laine (ouais bon, c'est de l'acrylique) à A. pour qu'elle fasse un pouf. On est un mois plus tard, et elle l'a fini! Je vous le montre ci-dessous.

À noter que le rembourrage est temporaire pour prendre la photo, le vrai sera foncé et ne se verra pas donc entre les mailles.



Bravo A.! À toi tous les autres modèles du monde à présent!

mardi 25 août 2020

Ces gilets que j'ai crochetés puis que j'ai défaits parce que je n'aimais pas les porter (2)

Voici le deuxième gilet. Il est de style hippie et était vraiment fun à faire ; j'apprécie toujours de découvrir des nouveaux points et nouvelles techniques.




Le modèle est le Lotus Duster 2.0 de Morale Fiber. J'ai utilisé la laine Mandala de Lion Brand, dans la couleur Sphinx. 
Sur papier, il avait tout pour plaire, mais voilà, je n'aime pas le porter, je trouve qu'il ne me va pas. À tel point que je n'ai jamais fini de rentrer les fils, parce que je sentais bien que j'allais le défaire.


J'ai décidé de récupérer le fil pour faire un autre modèle de la même créatrice, son "Shaman Coat". Il est en crochet tunisien, que je vais pouvoir apprendre pour l'occasion! J'avais reçu un set de crochets tunisiens à Noël (ou pour mon anniversaire, je ne suis plus très sûre). C'est un modèle payant, et j'avais hésité avec son "Elf Coat" (aussi payant) mais je suis partie sur l'idée qu'il vaut mieux un modèle que je suis  plus susceptible de porter pour ne pas me retrouver dans la situation d'origine. 
Je devrais m'y mettre dans les semaines à venir !




vendredi 21 août 2020

Ces gilets que j'ai crochetés puis que j'ai défaits parce que je n'aimais pas les porter (1)

C'est le titre d'article le plus long que j'ai jamais choisi je pense !

Il y a deux gilets que j'ai crochetés il y a un bout de temps puis que j'ai décidé récemment de défaire. Je vais vous parler en premier lieu du gilet gris.

J'avais vu un kit de fil + patron sur Deramores qui revenait à +- 35$ (CAD). Ça avait l'air d'être une bonne affaire, fait que je me suis fait plaisir. 
Seulement voilà, après avoir fait le gilet, je n'aimais pas du tout comment il retombait sur moi. Je me suis dit c'est pas grave, l'important c'est le voyage, pas la destination (ce que je me dis souvent au crochet, car il m'arrive plein de fois de recommencer parce que je veux faire des modifications).
J'ai donc défait la chose, et me suis dit que j'allais recommencer en suivant le modèle gratuit du "Habitat Cardigan" de Make and Do Crew qui me plaisait mieux visuellement.



Après l'avoir fini, il était confortable. Par contre, à cause de la façon dont il est construit (forme "chauve-souris", avec la partie supérieure des bras plus large que la partie inférieure), impossible de le porter avec mon manteau d'hiver qui est trop serrant au manche pour que ça soit confortable. J'avais déjà des pulls pour traîner et à la maison et pas spécialement l'envie d'en ruiner un de plus avec des poils de chat. Il est donc resté longtemps dans une armoire, jusqu'à récemment, quand mon amie A. me dit qu'elle aimerait faire un pouf au crochet. Je cherche avec elle un modèle et on a trouvé celui-ci. Et là, je me dis que ce gilet que je ne veux pas mettre pourrait être recyclé pour faire le pouf. J'ai donc passé une après-midi à défaire le gilet et le bobiner. 
J'espère que la quantité de fil sera suffisante pour le pouf mais je crois bien. Je vous tiendrai au courant de son avancée quand A. l'aura commencé !

mardi 18 août 2020

Les chaussons tricotés de la fée clochette

Cette fois-ci, c'était pour la fête de mon amie S. en mars que je voulais faire quelque chose. Elle aime bien Peter Pan et j'avais acheté ce fil  de couleur verte, spécialement prévu pour les chaussons. Une fois les chaussons finis, il ne me restait que le petit pompon à ajouter (moins gros que celui de Clochette, mais je m'étais dit qu'il fallait que ça reste pratique).


vue de profil, quand les chaussons sont applatis.


Pour vous montrer l'original:

La Fée Clochette, personnage dans "Peter Pan". | Disney-Planet
Image venant de https://disney-planet.fr/la-fee-clochette-personnage-dans-peter-pan/

On s'envole?

vendredi 14 août 2020

Mon bonnet Totoro en tricot double

Celui- ci est aussi de l'hiver dernier. Je l'ai fait avec les restants de laine d'alpaga de la première tuque que j'avais faite au mois d'octobre. 
Apparemment je ne m'étais pas relue, parce que je n'ai pas fait la bande en côtes et l'Homme trouve que ca fait bizarre. En attendant, elle est méga cool ma tuque avec les totoros dessus !





Parlant de Totoro, les films du studio Ghibli sont maintenant sur Netflix, je vous les conseille. Je suis en train de replonger dedans, ça me donne des envies de crochet. Par contre, je me force à finir mon gilet au tricot avant de me lancer sur d'autres projets, histoire de ne pas me retrouver avec 5 projets différents en parallèle à nouveau (déjà que j'en ai 3 là, mais avec la priorité sur le gilet !)





L'envers du bonnet

mardi 11 août 2020

Le calamar crocheté qui ne se mange pas

Celui-ci date de février. Lors d'une conversation, mon collègue me dit que le calamar est l'emblème de sa guilde de GN. C'était peut-être bien pendant que je regardais les modèles d'amigurmi de Projectarian (je ne sais plus si la discussion m'a amenée à regarder les modèles ou si c'est le modèle qui a amené à la discussion). Bref ! Il me restait un peu de fil du gilet que je m'étais fait pendant l'hiver (je ne vous l'ai pas encore montré celui-là, pourtant je l'ai porté souvent en hiver) et paf, en un film ou presque le calamar était dans la poche et livré sur le bureau du collègue dans les jours qui suivent.

Le modèle est gratuit et disponible ici.

Il fait pas réaliste pour le GN, mais il est cute pareil.



samedi 8 août 2020

Ma deuxième paire de chaussette au tricot!

Il s'agit du même modèle et de la même marque de fil que ma première paire, mais en rose cette fois-ci! Ca m'a pris une éternité pour me décider à finir la seconde chaussette, mais j'étais motivée à finir tous mes en-cours il y a quelques mois avant de me lancer dans de nouveaux projets (j'ai beaucoup de retard de publication par contre, les photos ci-dessous datent de février).




mercredi 5 août 2020

Le châle triangulaire au crochet qui me rappellera toujours Tokyo

Lorsque nous étions à Tokyo (ça semble bien loin maintenant), j'avais eu l'occasion d'acheter de la laine parce que l'Homme formidable avait noté sur la carte les magasins de laine à visiter pour moi.


L'hiver dernier je me suis donc crocheté un châle triangulaire avec cette laine, j'ai eu royalement l'occasion de porter le châle une seule fois avant qu'on ne soit envoyé en télétravail en mars à cause de la covid.

Le modèle vient Make and Do Crew et est gratuit. Il a été relativement rapide et facile à faire quoi que les petits boules (puff) demandent de l'attention pour ne pas se tromper. Mon fil devait être plus fin que celui du modèle car mon châle semble plus petit. 

Dans tous les cas, je suis ravie d'avoir un objet personnel qui me rappelle notre magnifique voyage, et j'ai hâte de retourner au Japon (dans quelques années probablement).



Les photos ci-dessous montrent la forme (elles datent de janvier, d'où la luminosité pourrie), mais pour les vraies couleur, c'est celle au-dessus qui s'en rapproche le plus (pas facile à prendre! Apparemment je pouvais pas non plus avoir couleur et netteté en une seule photo...)




samedi 30 mai 2020

Amigurumi Celeste - Animal Crossing

J'étais motivée après avoir fini Eunice (et pas du tout en train de retarder le fait que j'ai un gilet au tricot à finir depuis l'été dernier), alors j'ai crocheté Celeste cette semaine.

image provenant de https://nookipedia.com/wiki/Celeste

Comme elle est petite, je ne pouvais pas la faire aussi détaillée qu'on pourrait imaginer. Le problème est je n'avais qu'une pelote de 25g de la couleur utilisée pour son corps. Ça réduit tout de suite les possibilités.

On ne voit pas bien la différence de couleur entre la couleur pêche et celle blanc cassé, mais j'ai utilisé la technique du "corner to corner" (coin au coin) pour faire le quadrillage sur son ventre. Le fil brun est brodé par-dessus.

Parlant du blanc, je ne trouvais plus mon "vrai" blanc, alors j'ai utilisé du blanc cassé. En rangeant les pelotes une fois que j avais fini, j'ai retrouvé le blanc... C'est la vie.







samedi 23 mai 2020

Amigurumi Eunice - Animal Crossing

Ça fait longtemps ! Il fait enfin beau (on retiendra la petite neige de mai, il y a deux-trois semaines) et j'en ai profité pour prendre les photos de mon tout dernier amigurumi. Il s'agit d'Eunice, du jeu Animal Crossing. 

Voici l'originale :

image venant de https://animalcrossing.fandom.com/wiki/Eunice


J'attendais Animal Crossing New Horizons avec impatience, et y jouer m'a redonné l'envie de continuer ma collection de personnages. 

Seul bémol, dans ce cas-ci, j'ai utilisé un nouveau type de point (le point en écaille, ou crocodile, selon les appellations) que j'ai appris pour l'occasion et Eunice n'est pas à la même échelle que Tom Nook et Pete qui sont en mailles serrées.

Modèle entièrement sorti de ma tête, et je n'ai pas pris de note en le réalisant.
Si c'était à refaire (on ne sait jamais que je fasse Vesta), j'essayerais peut-être plutôt des coquilles ou alors de faire les écailles sur demi-brides au lieu de brides entières, afin de ne pas avoir d'interstice entre les lignes car on voit malheureusement mon ouate de rembourrage :'(

J'ai fait deux photos au soleil, puis deux à l'ombre, pour un meilleur rendu de la couleur.





Je suis moyennement satisfaite du résultat, mais l'Homme dit que je suis trop dure avec moi-même. Fait que je partage quand même cette création avec le monde !

mardi 18 février 2020

Les chaussons tricotés

L'un de mes amis proches passait à la dizaine supérieure lors de son anniversaire fin décembre, et pour l'occasion, je lui ai tricoté une paire de chaussons traditionnels québécois. Le fil contient en partie de la laine, pour qu'ils soient bien chauds.

J'ai suivi cette vidéo-ci pour le faire. Je n'avais pas pensé à faire de photo avant de lui offrir, donc c'est de qualité moyenne (encore plus que d'habitude).

avec flash

sans flash mais avec retouche de couleur

lundi 17 février 2020

Écharpe d'automne tissée

Pour l'anniversaire de ma maman, en automne, je voulais lui faire une écharpe aux couleurs de saison, avec une touche de rose, parce que c'est ma couleur. Imaginez une journée de ciel bleu, le soleil qui fait ressortir les couleurs des feuilles vertes, oranges et jaunes.

Mon choix de couleur
De la manière dont je l'avais imaginée, le rose aurait dû ressortir majoritairement. Finalement, c'est le orange qui a pris le dessus. Ce n'est pas plus mal, vu que je ne pense pas que ma maman aime le rose autant que moi.

Le commencement sur le métier à tisser

En ajoutant la couleur horizontale (le rose)
Une fois fini, après lavage. Pas repassé par contre, j'aurais peut-être dû.

Détail : j'ai torsadé les franges pour un plus beau fini.
Vue de près (pas plus repassé que sur les photos précédentes).