samedi 31 décembre 2011

Amigurumi red Angry Birds free english pattern


Some people asked me on ravelry to do a translation of my pattern, so it is: 
(tell me if something isn't right with my english)


I used red yarn, white, black and yellow. I made eyes and eyebrows with felt.
Gauge is not important, just be sure to use yarns which are alike.


For the body

1. in red, 6 sc on magic ring, join with a sl st to first sc. (6)
2. 2sc inc in each sc (12)
3 .[2sc inc, 1sc] x6 (18)
4. [2sc inc, 2sc] x6 (24)
5. [2sc inc, 3sc] x6 (30)
6. [2sc inc, 4sc] x6 (36)
7. [2sc inc, 5sc] x6 (42)
8. [2sc inc, 6sc] x6 (48)
9. [2sc inc, 7sc] x6 (54)

10.  [2sc inc, 8sc] x6 (60)
11.  [2sc inc, 9sc] x6 (66)
12. Sc repeat
13. Sc repeat
14. Sc repeat
15. Sc repeat
16. Sc repeat
17. Sc repeat
18. Sc repeat

19. [2sc dec, 9]x6 (60)
20. In white (until the end) [2sc dec, 8]x6 (54)
21. [2sc dec, 7]x6 (48)


22. [2sc dec, 6]x6 (42)
23. [2sc dec, 5]x6 (36)
24. [2sc dec, 4]x6 (30)
25. [2sc dec, 3]x6 (24), begin to stuff
26. [2sc dec, 2]x6 (18)
27. [2sc dec, 1]x6 (12)
28. [2sc dec]x6 (6)
fasten off



For the feathers 
in red

  • The front one


9 sc on magic ring, join with a sl st to first sc. (9)
[2sc 2sc inc]x3 (12)

[3sc, 2sc inc] x3 (15)
repeat 15


repeat 15
repeat 15
repeat 15

  • The second one
8 sc on magic ring, join with a sl st to first sc. (8)
[3sc 2sc inc]x2 (10)

[4sc, 2sc inc] x2 (12)
[5sc, 2sc inc] x2 (14)
repeat 14
repeat 14
repeat 14
repeat 14

For the beak
in yellow


7 sc on magic ring, join with a sl st to first sc. (7)
[6sc 2sc inc] (8)
[3sc, 2sc inc] x2 (10)
repeat 10
[4sc, 2sc inc] x2 (12)
[3sc, 2sc inc] x3 (15)
repeat 15
[4sc, 2sc inc] x3 (18)
repeat 18





For the tail (x3)

in black


4 sc on magic ring, join with a sl st to first sc. (4)
repeat 4
repeat 4
repeat 4
repeat 4



To finish, just sew all together, don't forget the eyes,

Amigurumi Renne

Juste à temps pour finir l'année, voici mon dernier amigurumi réalisé en 2011, je l'ai fini ce matin. Après les fêtes de Noël (disons après l'épiphanie), il sera rangé avec le sapin. 
Le pattern gratuit, vient de Lionbrand (clic clic)




En vrai, le blanc de l'ouate de rembourrage ne se voit pas autant, c'est le flash qui le fait ressortir. Apprendre à faire des photos potables n'est malheureusement pas dans mes résolutions de 2012, c'est une cause perdue ;-)

Très bonne année à tout le monde, fêtez ça bien, courage à ceux qui travaillent!

vendredi 23 décembre 2011

Les petites joies de décembre

Depuis dimanche dernier, notre petite famille s'est agrandie avec l'arrivée d'un petit chat. Ou un gros chaton, c'est selon. Il a 8 mois, et nous sommes allés l'adopter dans un refuge. C'est le chat le plus câlin que j'ai jamais vu de ma vie. Malgré son côté encore un peu trouillard, il passe son temps à ronronner, collé à nous. 
L'air de rien, un chat, c'est une présence chaleureuse dans la maison. 

Je vous présente donc notre petit Gimli, un peu moins héroïque que son homonyme, mais il a la petite barbe.







On lui a acheté une médaille trop chou (il n'essaye même pas de l'enlever, il a du être habitué à avoir un collier avant).



Et puis sinon, la magie de Noël, c'est d'être en ligne sur Skype avec Mamounette et de recevoir au même moment le cadeau qu'elle m'a envoyé via Amazon. Un petit plaisir qui était dans ma wishlist, y a pas d'âge pour certaines choses:



Et finalement, aujourd'hui, nous avons un matin blanc (je ne suis pas sûre que la neige va tenir jusque demain, mais c'est aujourd'hui que j'ai congé, ça me plait!)


Joyeuses fêtes de Noël à tous, on se retrouve après les fêtes pour le décompte des cadeaux ;-) 
(dernière chose, j'avais encore un amigurumi à thème de Noel en cours, j'espère le finir bientôt pour vous le montrer)

samedi 17 décembre 2011

La magie de Noël

Depuis notre arrivée ici, à Montréal, je n'étais pas trop dans l'ambiance de Noël, qui est pourtant mon moment préféré de l'année. Entre le boulot qui me rend à l'état de loque humaine en rentrant, toutes les obligations à faire, et l'absence de neige, je ne m'y retrouvais pas comme d'habitude. On a cherché un sapin qu'on avait pas trouvé, puis j'étais un peu (intérieurement) résignée. Puis paf vendredi, c'est le signe de l'univers qui se révèle à moi.

Au boulot, c'était repas de fête, menu pour l'occasion, plus un morceau de gâteau et café offerts. Les tables étaient décorées de nappes rouges et vertes, ainsi que des ballons. Il y avait même un artiste qui jouait du violon et chantait des chants de Noël. 
Je me sens déjà un peu plus glisser vers l'ambiance de fête. Et après ça, en rentrant du travail, à la maison, l'Homme m'attendait avec le feu dans la cheminée, de la musique d'ambiance, des bougies allumées, et surtout, un sapin, un comme je voulais qu'on avait pas trouvé avant dans nos expéditions.

Alors aujourd'hui, on a tout décoré. et c'est joli:





 Mon beau saaaapiiin
 ça ce sont des décos collées à la fenêtre

 Et p'is là j'ai fait un peu de bricolage...




L'espace d'une journée, oublier les petits tracas de la vie, c'est gai. 


♪ Pompompom pompom pom poom, Mister Sandman, bring me a dream... 








lundi 12 décembre 2011

Ma vie à Montréal

Beaucoup me demandent comment est la vie ici. Je pourrais être terre-à-terre et dire "semblable", mais ce serait pas trop vrai et un peu raccourci.

Pour le moment ma vie est semblable, métro-boulot-dodo (et je suis épuisée) mais y a pleiiiiin de choses différentes. Faisons un petit tour d'horizon (non exhaustif, évidemment).

Pour dire bonjour, on dit "allo" et pour dire au revoir, on dit "bonjour" (allez comprendre), Puis pour dire "de rien", on dit "bienvenue" (j'imagine du à une influence du "you are welcome" en english). Pour dire bienvenue, on dit bienvenue (ohohoh).

En parlant de l'anglais, y a une nombre d'anglicisme dingue: gossiper, un party, une job, ... (ouais, ils aiment bien inverser les genres). Par contre, n'essayer même pas de parler avec vos quelques anglicismes, parce que le ouikend, ici, ça se dit la fin de semaine.

Quand on immigre ici, on est apparenté aux français. Suffit de rectifier et de dire qu'on est belge et là, réponse unanime "ah! bienvenue!" Ils z'aiment pas trop les français icitte. D'ailleurs, il disent icitte, toute avec des lettres imaginaires. Mais le T de correct, on le prononce pas. C'est correk.

Bon, pour le reste, à Montréal, l'accent n'est pas encore trop fort, mais dès que vous parlez avec des gens de plus loin, oulàlà. Ma technique? sourire, papillonner des cils et dire oui. :-D

Y a encore quelque prononciations marrantes, telles que "ogzigène", mais là, à date, je suis à court d'idée pour en trouver d'autres. (imaginez ma tête quand on m'a demandé comment je trouvais le travail "adatte". Je lui ai fait répéter trois fois la question :-) )



Revenons-en un peu aux gens, ici, le sourire, c'est pas en option. Si la serveuse veut son tips, elle doit être gentille, l'infi? c'est dans le règlement. Dans les magasins, les gens sont serviables et viennent vous aider (surtout les petites enseignes, pour acheter mes uniformes par exemple, j'ai fait pretty woman et la dame m'amenait tout en cabine).
Puis les magasins, ils sont généralement ouverts le dimanche. Et le supermarché à côté de chez nous est ouvert de 6h à minuit. Pour l'alcool , par contre, moins marrant, faut aller l'acheter à la SAQ (société des alcools du Québec)  et c'est super cher. Leur travail à eux, c'est de mettre une grosse taxe, Mais heureusement, ils vendent de la Leffe au supermarché. 
Par contre, on a fait une marche de Noël au flambeau, sur l'avenue du Mont Royal, et ça manquait sacrément de vin chaud. Même chez Ikea, y a pas de Glü Wine. Y a bien un vin à chauffer, mais il est sans alcool (yeuuuk).

Une des choses qui nous a le plus frappé, c'est la différence de qualité et de protection du consommateur. Je vous explique, on achète un rasoir pour l'Homme, et en fait, il est cassé (mais neuf). On achète une brosse à dents électrique, elle fonctionne pas. On achète un meuble tv-combi-cheminée, les trous dans le bois correspondent pas à l'endroit des vis sur les deux morceaux sensés s’emboîter. On s'en est sorti, mais en râlant beaucoup. On est finalement content qu'en Belgique il y ait test-achat et autres. 

Dernier point important, la nourriture. Je pensais prendre 30 kilos en arrivant, c'est tout le contraire. J'aime pas les frites ici. J'aime pas les pizza ici (j'ai finalement acheté une Dr Oetker pour la prochaine fois, c'est triste). J'ai pas envie du chocolat, il est pas belge. Y a pas de petites cerises Haribo. Le lait est pasteurisé, faut s'y habituer. Y a beaucoup de fibres dans les céréales, beaucoup plus qu'en  Belgique. D'ailleurs, je sais pas ce qu'il y a dans la bouffe ici en général, mais mon ventre ne tolère pas tout. 
Par contre, c'est le royaume du sushi pour le lunch à midi. Mais si on veut le faire soi-même, le poisson frôle le 30 à 40 dollars du kilo. On se console avec le fait que le kilo de boeuf coûte 4 CAD (autrement dit, rien. Mais la moitié de la viande, c'est des hormones -ce qui ne l’empêche pas d'être bonne soit dit en passant-).
Y a autant de fruiterie ici que de friterie en Belgique, c'est bon pour l'apport en vitamines :-)
Sinon, les brunchs à la fin de semaine sont vachement bons, on en a testé deux fois, et une fois fait à la maison:





Bon, j'aurai encore des tonnes de choses à vous dire, comme par exemple vous parler de ce qui a de beau dans la ville, mais je vous raconterai ça plus tard quand j'aurai de l'inspiration.